mini logo
affiche écran affiche smartphone
Homme de communication, ayant construit sa silhouette avec son bicorne, sa redingote et sa main dans le gilet, l'Empereur a marqué le monde de son empreinte. Ce colloque permettra de présenter les différentes formes de création, de l'estampe à la caricature, en passant par l'imagerie d'Épinal et le cinéma.
Les intervenant·e·s
David Chanteranne
Cérémonie inaugurale du régime impérial, la journée du 2 décembre 1804, à Notre-Dame de Paris, se décompose en trois instants distincts : le sacre, le couronnement et la prestation de serment. Cette communication s’attachera à présenter les différentes images, à la fois savantes ou populaires, commandées par l’Empereur pour diffuser un programme iconographique parfaitement maîtrisé.
Historien et historien de l’art, David Chanteranne, conservateur du musée Napoléon de Brienne-le-Château, est rédacteur en chef de Napoléon 1er / Revue du Souvenir napoléonien et du magazine Napoléon III.
Thierry Choffat
L’image de Bonaparte n’est pas que celle d’un guerrier ou d’un chef d’état. En ce début du XIXe siècle, il faut éblouir, surprendre voire déifier l’homme. Fort opportunément, on trouve la trace d’un Saint Néopolus ou Napoléon, martyr du IVe siècle. La fête de ce Saint sera fixée au 15 août, devenue fête nationale tant par référence à l’Assomption que par celle de l’anniversaire de l’Empereur. On prendra vite l’habitude de le représenter avec le visage de Napoléon.
Docteur en science politique, maître de conférences à l’université, président des Vosges napoléoniennes.
Sophie Muffat
« Propagande Napoléonienne : étude de « Napoléon à Boulogne » de Maurice Orange »
Ce tableau est l’un des deux de Maurice Orange consacré à la marine. Peint à la toute fin du XIXème siècle, c’est en effet une des illustrations les plus célèbres de la flottille de Boulogne, mais elle est fantasmée : aucun navire de guerre n’a été construit sur la plage de Boulogne en 1804. Il participe cependant à la fabrication de l’image impériale encore aujourd’hui.
Sophie Muffat est une spécialiste en histoire navale, médaillée de l’Académie de marine en 2013.
Pierre-Baptiste Guillemot
1810 pourrait passer pour une « année vide » dans la vie de Napoléon. C’est oublier son fastueux mariage avec Marie-Louise. Evénement aujourd’hui passé au second plan dans la saga impériale, cette union donna lieu en son temps à maintes représentations – pièces de circonstance, gravures, peintures et médailles – qu’il convient d’analyser.
Ancien élève de l’ENS de Lyon, Pierre-Baptiste Guillemot est professeur d’histoire-géographie. Collaborateur à des revues historiques, il poursuit des recherches relatives au personnel politique des années 1780-1820 ainsi qu’à la portraiture.
Marin Menzin
« L’image de Napoléon auprès de la jeunesse »
Arrivé en France à 11 ans, général à 25 ans, Premier consul à 30 ans, Empereur des Français à 34... Comment cet enfant arrivé d’une Corse tout juste française, qui imposera sa volonté à tous les trônes d’Europe, peut-il, encore aujourd’hui, être un exemple de réussite pour la jeunesse ? Comment l’image de Napoléon Bonaparte est-elle perçue par les nouvelles générations ? Quelle place pour une telle figure nationale à l’heure du numérique, de la modernité et d’une société où tout s’accélère ?
Marin Menzin - étudiant à la Faculté d’Histoire de Nancy - Administrateur des Vosges napoléoniennes.
Sylvie Yvert
Sylvie Yvert nous entraîne dans une année folle. Entrez dans la danse : une des plus sidérantes années de l’histoire de France commence. Fraîchement débarqué de l’île d’Elbe, Napoléon déloge Louis XVIII pour remonter sur son trône. « Son » trône ? Après Waterloo, le voilà à son tour bouté hors des Tuileries. Le roi et l’Empereur se disputent un fauteuil pour deux, chacun jurant incarner la liberté, la paix et la légitimité.
Née à Paris, Sylvie Yvert a été chargée de mission au Quai d’Orsay puis au ministère de l’Intérieur.
Informations pratiques
Colloque — 1e édition 2019
Vendredi 5 juillet 2019
14 h 30 – 17 h 30

Cinéma Alhambra
38 Place de la Marne — 88 800 Vittel
  voir le plan
Entrée gratuite